Il y a quelques jours, j'ai eu la lubie de déplacer ma modeste installation sonore qui était sur le bureau où nous travaillons vers la Raspberry Pi 3 qui traînait toujours dans mes caisses, inutilisée depuis le déménagement.

Les objectifs étaient:

  • Centraliser l'écoute de musiques provenant de Spotify.
  • Économiser la bande passante entrante sur un notebook Asus qui est vraiment lent pour les Working Sessions (lives entre étudiant·e·s pour se motiver mutuellement), vidéoconférences, etc. En somme, tout ce qui consomme de la bande passante.
  • Ne pas dépendre de la Xbox One pour naviguer sur Internet avec Edge qui est le seul navigateur disponible sur la console.

Lors de mes recherches pour faire sortir le flux audio de Spotify à partir de la Raspberry Pi, je suis tombée sur plusieurs clients Connect de Spotify open sources, nous allons discuter de Raspotify. Ayez en tête que Spotify détectera la Raspberry Pi comme tout autre périphérique approuvé par Spotify, il vous faudra donc impérativement un compte Premium pour utiliser Raspotify.

L'installation est excessivement simple — du moins avec la méthode préconisée par læ auteur·e du client.
Comme indiqué, j'ai utilisé la commande curl -sL https://dtcooper.github.io/raspotify/install.sh | sh, il suffit après de compléter le fichier de configuration qui se situe dans /etc/default/raspotify.
Mettez votre nom d'utilisateur, mot de passe et potentiellement le nom que Spotify détectera et sur lequel vous aurez un retour sur l'interface.

Malheureusement, sur la totalité des clients que j'ai essayé, tous les mots de passe sont en clair sur la machine… prenez donc vos précautions et ne laissez pas la Raspberry Pi ouverte comme un lieu de culte.

Vous devez néanmoins démarrer Raspotify avec systemd. Un petit systemctl restart raspotify et le tour est joué.
Comme d'habitude, pour activer le service au démarrage, c'est systemctl enable raspotify, en root s'il vous plait.

Raspotify on Spotify

Si jamais vous êtes intéressé·e pour suivre la voie du Raspberry Pi + Raspotify, je vous souhaite une bonne écoute de musique.
Et même si vous êtes plutôt branché·e Bandcamp, faites pèter les watts.

Source: